Bol D'or 2017

Publié le 12/09/2017 / Evènements et courses Rss feed

CETTE ANNÉE...

Né en 1922, le Bol D'or est aujourd'hui l'un des rendez-vous incontournables pour tous les passionnés de moto. Cette année l'événement était de taille. Plus de 65000 spectateurs, une soixantaine d'équipes toutes catégories confondues et près de 500 pilotes sur la piste, mais aussi de nouvelles installations, des expositions, des shows, une fête foraine et même un concert... Le millésime 2017 aura décidemment tenu toutes ses promesses. Et nos pilotes ?

Le départ est donné

SUR LE DÉPART

Le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils se sont admirablement bien battus. Suite aux qualifications, les équipes de Freedy Foray (F.C.C. TSR Honda France) et Sébastien Gimbert (Honda Endurance Racing) se trouvaient, pour leur part, en 3ème et 7ème position sur la grille de départ.

Les pilotes s'élancent

UN COUP DUR POUR DA COSTA

Julien Da Costa partait quant à lui 5ème. Mais il a malheureusement dû abandonner suite à un problème de casse moteur... Incident d'autant plus dommageable que tous les regards étaient tournés vers lui cette année suite au non renouvellement de son contrat avec Honda et son arrivée chez la team Tecmas BMW, avec laquelle il roulait pour la première fois ce week-end.

UNE LUTTE SANS CONCESSION

La course aura surtout été marquée par la lutte acharnée, qui s'est déroulée dans la nuit de Samedi à Dimanche entre la Yamaha N.94 (David Checa - Niccolo Canepa - Mike Di Meglio), la Suzuki N.2 (Vincent Philippe - Etienne Masson - Gregg Black) et la Honda N.5 (Josh Hook - Alan Techer - Freddy Foray). Cette dernière, en tête jusqu'à 11h du matin, a finalement dû se contenter d'une 6ème place, suite à la chute d'Alan Techer. La Suzuki a vu le podium lui échapper suite à un bris de chaîne et deux pénalités (7ème place) laissant le champ libre à la Yamaha, qui a fait le dos rond face à toutes les difficultés rencontrées pour se hisser au final à la 1ère place.

La Suzuki N.2 au coude-à-coude avec la Honda N.5

UNE TROISÈME PLACE MÉRITÉE

Saluons également Sébastien Gimbert, qui aux côtés de Grégory Leblanc et Yonny Hernandez a terminé 3ème derrière la BMW N.13 à l'issue d'un duel acharnée avec l'allemande Lucy Glöckner, véritable révélation de cette édition qui lui a donné bien du fil à retordre... avant de céder dans les dernières secondes.

L'ENVOL DE L'ÉQUIPE YAMAHA

Yamaha, déjà champion du monde d'endurance l'an dernier, exulte suite à ce quatrième succès calendaire : ayant déjà remporté les 24 heures du Mans, mais aussi les 8 heures d'Oschersleben et du Slovakia Ring, le constructeur peut à juste titre commencer à rêver d'un second sacre... Christophe Guyot cache aujourd'hui à peine son ambition et pour cause : si cela faisait 10 ans qu'une Yamaha n'avait pas remporté le Bol D'or, désormais plus rien ne semble résister à la R1 du GMT 94.

La Yamaha R1 du GMT 94

SKEED POUR TOUS !

Durant toute la compétition, nos pilotes ont bénéficié d'une protection optimale grâce aux vêtements techniques première couche SKEED. Que vous soyez pistard aggueri ou simple amateur, venez découvrir nos produits ICI et soyez protégé lors de vos virées, de la même manière que nos champions !


A propos

Skeed est au coeur de l'actualité Moto. L'équipe Skeed publie son analyse et sa participation aux événements du monde de la Moto. Retrouvez également une mise à jour régulière de l'avancé du projet de développement européen de Skeed.

Contact

Par Email :
contact@skeed.eu

Par Téléphone : 
09 72 53 48 63
Du Lundi au Vendredi de 9H30 à 13h et de 14H à 18H

Par Courrier :
SKEED International SAS
24B rue Jean Baldassini
69007 Lyon